*

nautyboi

  • *
  • 16
  • Vilain le garçon!
    • Voir le profil
    • Mon petit profil xHamster
Ma première (et mauvaise) expérience avec une doll...
« le: 09 septembre 2018 à 15:50:29 »
Je me suis dit que j'allais parler de ma toute première expérience avec une doll, pour éviter à quelqu'un d'autre de faire la même erreur... Bien entendu je parle bien des dolls solides et pas des poupées gonflables ;D

C'était en décembre 2017, je voulais une doll depuis plusieurs années mais mon budget était serré et je n'avais aucune expérience en la matière. Je m'étais énormément renseigné en lisant les forums mais j'ai jamais posé la moindre question, j'en parlais à personne. Je parcourais un site de vente de dolls d'occasion quand je suis tombé sur une annonce particulièrement alléchante: 450 euros, elle a l'air jolie, elle a une jolie paire de lolos et surtout le type qui la vend est dans ma ville! Livraison facile et rapide, ou sinon je peux aller la chercher très facilement.

Je lui téléphone, et non seulement il est ok pour baisser à 400€ mais en plus il vient chez moi directement. C'était tellement beau pour être vrai que j'ai accepté toutes ses conditions sans réserve. Dans mon enthousiasme j'ai surtout renoncé au droit de réclamer...

Apparemment il avait sa fille à la maison et il ne voulait pas risquer qu'elle tombe dessus par accident. Il est le 2e propriétaire de la doll. Il ne savait pas me dire quel modèle c'était. Il n'avait pas beaucoup d'expérience e la matière non plus. Mais le deal était déjà scellé, je m'étais engagé à le payer...

Le vendeur arrive chez moi tard dans la soirée (pour pas qu'on tombe sur des curieux qui verraient deux hommes transporter un paquet à forme humaine), je regarde un peu la doll, je paie le gars et je le remercie. Puis je lui dis au revoir.

Première leçon: se calmer et ne jamais accepter le moindre deal sans avoir TOUTES les cartes en main.

Elle puait la clope. Genre énormément. Je ne pouvais pas l'approcher sans être pris de nausées. Les trois premiers jours, c'était nettoyage intensif au savon désinfectant et Fébrèze.

Deuxième leçon: s'assurer que la doll ne vienne pas de la maison d'un gros fumeur.

La doll a un visage d'asiatique, une peau très bronzée et des cheveux blonds. Pas du tout mon genre. La peau avait l'air sombre sur les photos mais je mettais ça sur le compte d'un mauvais éclairage lors des photographies.

Le sein droit était un peu écrasé, comme si la doll avait passé une grosse partie de son temps allongée sur le ventre. Les seins en général sont très (trop?) durs.

Les membres grincent, certaines articulations comme la jambe droite sont grippées. C'est difficile de lui écarter les jambes. Le comble pour une doll! Je parle pas des bras. Rien que lui faire enfiler un t-shirt c'est la galère. Pareil pour lui mettre un pantalon ou un leggings. Et en plus c'est chiant à enlever après quand j'ai envie de la baiser.

Son tunnel anal est tout lisse et beaucoup trop court. Les sensations ne sont pas terribles et je peux même pas rentrer à fond. C'est pas justement l'intérêt d'une pénétration anale?

Ses mains et pieds sont très abîmés, mais ça le vendeur m'avait déjà prévenu. Je me suis dit que ça irait quand même... Mais non.

Une fois je l'ai stockée deux semaines dans une armoire, elle en est ressortie avec le pli de l'aine abîmé et le dessous de bras un peu déchiré.

Bref, beaucoup de défauts qui font que je fais un blocage quasi total sur cette doll.  :sign0135: Je ne lui ai même pas trouvé un nom. Je l'ai bien baisée quelques fois oui (pour ça si on applique le tarif standard des maisons closes de dolls on peut dire que j'ai rentabilisé l'investissement) mais je n'éprouve pas spécialement de désir envers elle.

En plus j'ai appris des choses qu'on ne dit pas spécialement (ou qu'on a dit mais que j'ai pas lu ;D): c'est chaud à déplacer et à cacher, changer de position est une épreuve et surtout c'est très chiant à nettoyer une fois qu'on a fini notre petite affaire.
Il vaut mieux mettre la doll en position et l'ajuster à la bonne hauteur AVANT d'être excité. Sinon dans le feu de l'action on n'y arrive pas toujours et ça peut ruiner un coït.
Comme dit plus haut c'est chiant de l'habiller, mais c'est aussi chiant de la déshabiller surtout quand je suis excité comme un taureau après un bon porno.
Du coup le plus souvent, la doll est allongée sur mon lit, nue, les jambes écartées et prête pour un missionnaire.

Mais il y a des aspect positifs: bien qu'elle ne soit pas mon genre, c'est vrai qu'elle est très jolie et qu'elle a une belle poitrine (juste dommage pour la dureté et le sein un peu aplati). C'est sympa d'avoir une chose aussi jolie comme première vision au réveil. Son vagin me serre bien la bite et est pourvu de petits reliefs qui accentuent les sensations. Je peux lui défoncer la chatte sans toucher le fond.

Cependant ça ne suffira pas pour que je garde un bon souvenir de cette expérience dollesque. Fort heureusement ma visite au Bordoll m'a montré que les dolls pouvaient encore me vendre de la magie et du rêve. J'ai donc décidé de poursuivre mon aventure, mais avec une autre doll et en prenant bien mes précautions lors de l'achat :)
Tits are life, ass is hometown.

*

john

  • ****
  • 434
  • Je suis fou et passionné de gros seins *_*
    • Voir le profil
    • Gros-Seins-Passion
Re : Ma première (et mauvaise) expérience avec une doll...
« Réponse #1 le: 09 septembre 2018 à 22:08:54 »
Encore un beau récit très vrai !!! bravo
 :clap:
Tu est mal tombé avec celle-ci mais la prochaine sera la bonne !!

 :72: